Assurance véhicule electrique

Trottinette électrique, comment circuler, pourquoi s’assurer ?

Jusqu’à aujourd’hui, l’utilisation de la trottinette électrique n’était pas clairement réglementée. Il est possible, par exemple de circuler sur les trottoirs à condition de ne pas dépasser la vitesse de 6 km/h.

Mais leur vitesse réelle est souvent plus élevée et leur nombre croissant peut-être source de danger. Afin de permettre à ce nouveau type de mobilité de continuer à se développer en toute sécurité, une nouvelle réglementation verra le jour en septembre. 


Voici les points essentiels à retenir :

  •  Règles générales :

Au-delà des simples conseils de prudence, la loi interdit désormais de circuler avec des écouteurs et de transporter un passager. 

Les enfants âgés de moins de 12 ans n’auront pas le droit de conduire une trottinette électrique.

Selon le Code de la route actuel, tout véhicule dépassant les 25 km/h doit rouler sur la route, y compris les trottinettes électriques.

Dans ce cas elles doivent être homologuées et immatriculées. S’il s’agit d’un modèle non homologué sa vitesse maximale ne devra pas dépasser les 25 km/h. Elle devra être équipée d’un avertisseur sonore, de freins, de feux avant et arrière ainsi que de dispositifs rétro-réfléchissants.

  • Côté équipements :

Si la visibilité n’est pas bonne ou qu’il fait nuit, l’usager devra porter un vêtement ou un équipement rétro réfléchissant. Si le port du casque n’est pas encore obligatoire pour les adultes, les enfants de moins de 12 ans devront en porter un.

  • •Côté circulation :

La trottinette électrique sera interdite sur les trottoirs, à moins de la tenir à la main et sans moteur, ou que le maire les y autorise. En agglomération, l’usager de la trottinette électrique devra emprunter les pistes cyclables. S’il n’y en a pas, il pourra rouler sur les routes limitées à 50 km/h. 

Hors agglomération, il devra circuler sur les voies vertes ou les pistes cyclables uniquement. Enfin, le stationnement de la trottinette électrique est autorisé sur les trottoirs, à condition de ne pas gêner la circulation des piétons.


Trottinette électrique, pourquoi souscrire une assurance ?

Au même titre qu’une voiture ou une moto, la trottinette électrique en tant que véhicule terrestre à moteur doit également être assurée – au minimum – par un contrat comprenant une garantie responsabilité civile spécifique. 

Attention, la plupart des contrats d’assurances habitation, via la RC, ne prennent en compte que les trottinettes dont la vitesse n’excède pas 6 km/h. 

Le cas des trottinettes électriques en location libre-service (free floating) n’échappe pas à la règle de l’assurance obligatoire. 


ATTENTION

Contrairement à une idée reçue, tous les loueurs de trottinettes n’incluent pas nécessairement d’assurance Responsabilité Civile dans leur contrat !